Participez au développement du Musée de la lumière et de la matière

Le Musée Sciences ACO (Musée de la Lumière et de la Matière) abrite l’Anneau de Collisions d’Orsay, un des pionniers des accélérateurs de particules. Géré par une association dynamique, il accueille du public toute l’année et en particulier lors de manifestations locales ou nationales. Ce lieu unique, inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques de France et site historique de l’European Physical Society, souhaite redonner vie à la salle qui accueille le fameux anneau.

Faire un don

Situé sur le campus d’Orsay – Bures-sur-Yvette de l’Université Paris-Sud, le Musée de la Lumière et de la Matière est né de la volonté de conserver et présenter au public un élément de notre patrimoine unique dans le monde : l’Anneau de Collisions d’Orsay. Objet historique et scientifique hors du commun, l’anneau a contribué à construire l’histoire de la science et constitue, en tant que témoin des grandes évolutions et révolutions scientifiques, un formidable outil de diffusion de la connaissance. Le musée s’est donc construit autour de cet instrument unique.

Les finalités du musée sont les suivantes :

  • Découvrir un lieu pour s’interroger sur la lumière, la matière et ses constituants.
  • Expérimenter grâce à des expériences pédagogiques pour comprendre des phénomènes fondamentaux liés à la lumière et à la matière.
  • Faire un voyage dans l’histoire des accélérateurs.

Aujourd’hui, le musée souhaite redonner vie à la salle qui abrite l’Anneau de Collisions d’Orsay.

La levée de fonds en résumé :

Nous cherchons à lever un montant total de 10 000 € TTC afin de valoriser la salle qui abrite l’Anneau de Collision d’Orsay

Ne l’oubliez pas !

Au titre de l’impôt sur le revenu, votre don est déductible à hauteur de 66%, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Autrement dit, un don de 100 € ne vous coûte en réalité que 34 €. 

Faire un don

Nous vous remercions pour votre don ainsi que pour votre confiance.

Anneau de Collisions d'Orsay

Anneau de Collisions d’Orsay © Lionel Allorge